2019 : année du Cochon de Terre

2019 sera donc placée sous le signe du Cochon. Bonne nouvelle : nous voici en présence d’une énergie des plus sympathiques : amicale, dotée d’une grande générosité, le Cochon est apprécié de tous.

Nouvel an chinois La Porte Lune

Nouvel an chinois
La Porte Lune

Le cochon et sa maison 

Qu’on se le dise : l’antre du cochon est beaucoup plus agréable que ne le laisserait pressentir sa réputation : bon vivant, le cochon aime naturellement s’entourer de confort.

Foin des bauges et autres tas de paille : s’il vous invite chez lui, attendez-vous à des duvets moelleux et à de confortables fauteuils.  Un confort de bon goût (un comble pour le cochon) et de qualité. De là à dire que le cochon est presque un esthète en matière d’aménagement d’intérieur, peut-être pas. L’habitat du Cochon, en tout cas, ne laisse jamais indifférent.

Le cochon et ses amis 

2019 vous invite à recevoir, amis et tribus de passage, à brasser tout votre petit monde dans un chaos chaleureux et bon enfant. L’année du cochon invite aux valeurs fraternelles du home sweet home : à n’en pas douter, c’est une année pour associer Feng Shui et hygge !

Pensez toutefois à vous accorder – aussi- du temps pour vous. Si le Cochon est prêt à s’engager pour soutenir ses amis, il pourrait vite se faire exploiter. Tout est bon dans le Cochon, et surtout sa générosité, qui risque parfois de le perdre ou de le mettre sur la paille (Facile, je sais …). En 2019 : il faudra apprendre à dire « non » à bon escient.

Le cochon et son alimentation

2019 est une année TERRE : année de transformation, donc, selon les principes de la MTC, tout comme chacun de nous transforme les produits du marché ou de son jardin, lentement mitonnés au coin du feu nourricier. Cela tombe bien : les Méridiens associés à l’Élément TERRE sont Rate-Pancréas / Estomac. 2019 nous invite donc à nous soucier davantage de ce que nous apportons à notre corps. En cela quelques conseils de diététique (chinoise) ne seront pas de trop. L’année du cochon nous met en garde notamment contre les risques du grignotage, cette goinfrerie à dose homéopathqiue qui ne présage rien de bon pour notre feu digestif. En toutes choses il faut savoir se modérer : privilégiez la qualité (et la régularité) à la quantité. Pour passer le goût du sucre, rien de tel que de se mettre aux tisanes bio et en vrac. Redécouvrez-les en mode « esthète », appréciez-les, goûtez-les (avec modération, là encore !). Cela tombe bien, le Cochon est lié à l’Élément EAU.

Le cochon et son Bien Etre 

2019 : une année pour se remettre à la piscine, au surf, à la voile ou tout simplement, aux bains de boue (car après tout, 2019, c’est TERRE + EAU)

On pensera également aux auto-massages, au Do In, au Shiatsu, notamment en cas de soucis liés à la rétention … d’eau. 

Le cochon au travail

2019 : une année où il ne faudra pas donc avoir peur de patauger dans la boue, une année où l’énergie Cochon vous demandera de vous mouiller les pieds si vous voulez (ou pas) avancer. Pour le peu que vous vous accrochiez et fassiez preuve de constance (la ténacité, la détermination : Énergies EAU !) et de planification (Énergie TERRE !) 2019 devrait porter ses fruits. Ne comptez pas sur la chance, mais sur votre travail.

L’EAU du Cochon en année Terre, c’est comme ça.

La Porte Lune, ce sont aussi des ateliers d’énergétique chinoise pour le Bien Etre et destinés mieux vivre chaque saison :

  • Méridiens
  • Tisanes et Diététique
  • Conseils liés à la Saison 
  • Do In

N’hésitez pas à nous contacter ICI

L’année du Chien de Terre 2018

Chien de Terre

Chien de Terre
La Porte Lune

Le 16 février 2018 (le calendrier lunaire chinois compte deux lunes après le solstice d’hiver), l’énergie flamboyante du Coq de Feu laissera place à la stabilité du Chien de Terre, 11ème signe du zodiaque chinois, qui nous guidera vers 2019.

Quoi de neuf sous les Etoiles ? Le chien aime la justice, l’ordre établi. Il lui faut des repères, un cadre, un domaine – local, professionnel, relationnel – qu’il sera prêt à défendre contre toute menace. C’est un bon gardien donc, mais aussi un ami fidèle, un compagnon sincère et loyal. Le chien, c’est un soutien indéfectible.

Devrons-nous pour autant laisser nos portes ouvertes et jeter aux orties le boitier de l’alarme ? Ce serait se moquer du Chien (et risquer de briser son cœur) : l’énergie du Chien est là pour nous inciter à préserver, protéger ce/ceux que nous aimons. Plonger dans la noblesse de son instinct protecteur, dans la bienveillance sublimée qu’il incarne et en tirer des leçons, de sagesse évidemment. Voilà l’énergie du Chien, vraie et profonde.

Taciturne, le Chien ? Pas vraiment. Le chien n’aime pas être seul. Si anniversaires et réveillons « surprise » risquent de déstabiliser son côté terrien, pensez à l’inviter à la campagne, loin des turpitudes citadines, dans un lieu de recueillement où sa sensibilité extrême pourra s’exprimer.

Ajoutons à ce penchant « Home sweet Home » la moelleuse stabilité propre à l’Elément Terre et vous me direz que cela ne devrait pas beaucoup bouger, finalement, en 2018 … Tout dépend en fait de la façon dont on voit les choses : se centrer c’est faire place à l’émergence de cette indispensable matière que l’on nomme  nommée « réflexion », creuset dont l’action future se nourrit.

Il sera bon de se préparer, toutefois, à voir voler en éclats tout ce qui tangue et vacille. En 2018, avis aux situations à l’équilibre précaire, aux fondations évanescentes : celles-ci risquent de connaître quelques « renversements ». Nous connaissons tous l’expression : « foncer comme un chien dans un jeu de quilles ». C’est à peu près cela.

Le mot de la fin ? Il est intéressant de constater que l’arcane 11 du Tarot de Marseille « la Force », met en scène une femme et (ce qui semble être) un chien. Tiens donc … Après 2017 et sa Roue de Fortune, c’est La Force qui, à la lumière du Tarot, guidera 2018. Confiance et ancrage menant en douceur à la maîtrise, cette voie d’équilibre que nous transmet le Chien de Terre et que nous travaillerons prochainement dans les Etoiles volantes 2018.  

A bientôt jeunes Padawans et que la Force du Chien soit avec vous !

Envie d’une étude personnalisée des Etoiles Volantes ?

Formule « Suivi » : celle-ci intervient uniquement dans le cadre d’un suivi. Il s’agit d’une simple mise à jour des Etoiles Volantes, pour votre habitat ou votre local professionnel, avec propositions de rééquilibrages ou de dynamisation. Ces recommandations sont notifiées dans un rapport détaillé remis en main propre*

Formule « Première analyse » : celle-ci intervient dans le cadre d’une première analyse. et nécessite plus de temps, afin d’établir la grille énergétique temporelle de votre habitat ou de votre entreprise, à laquelle viendront s’ajuster les énergies de l’année nouvelle. Un rapport personnalisé vous est ensuite remis ou envoyé. Il vous présente de manière détaillée, Secteur par Secteur, les ajustements que vous pourrez apporter. Nous prenons le temps de discuter des recommandations qu’il contient*

Pour tout renseignement, prendre contact ICI

*Pour les deux formules, une analyse à distance est également possible.

2017, année du Coq de Feu

2017 est l’année du Coq de Feu Yin pour l’astrologie Chinoise

Cette année débutera en Chine le 28 janvier 2017 à 22 heures, 38 minutes et et 54 secondes (heure de Beijing), pour se terminer le 15 février 2018.

LE COQ :

Sa direction correspond à l’Ouest, sa saison de prédilection est l’automne, son mois est Septembre.

Sa plage horaire : 17 h -19 h. Eh oui … bien qu’associé aux réveils matinaux, le coq s’épanouit également en fin d’après midi. En fait, il n’arrête jamais. Qu’on se le dise !

Il a pour amis le serpent et le bœuf.

Ne lui présentez pas un lièvre.

A l’instar du coq gaulois, le coq de l’astrologie chinoise allie énergie, expansivité, courage et détermination. Voilà pour quatre de ses qualités. Côté défauts, il a un certain goût pour l’autoritarisme et un franc parler qui peuvent exacerber. Egalement, le coq … fait le coq ! Et ce n’est pas cet article qui démentira l’expression.

Vous l’aurez compris : bien que de polarité Yin, le coq du zodiaque chinois ne connaît pas de demi-mesure. Entier, il donne autant qu’il exige et pas question de le contredire ! Pour le suivre, effectivement, il convient de se lever tôt. D’ailleurs, vous en laisse-t-il le choix ?

 L’élément FEU

FEU YIN

FEU YIN

Un coq Yin, dans un élément Feu …

L’éclat et la majesté du coq seront renforcés cette année par la chaleur du Feu.

2017 : année haute en couleur (rouge), mais un Feu version Yin, donc tout de même nuancé d’intériorité. La chaleur du foyer brillera, si on lui en laisse l’occasion.

Le feu voit loin, comme le coq du haut de son clocher : ce sera une année d’organisation, de planification. Projets et patience formeront un couple gagnant. N’allez pas vous lancer tête la première dans le premier contrat venu.

En MTC, l’organe de base du Feu est le cœur. Pour ses sens, il est relié à la langue et à la parole. Une année où la parole et bien sûr le chant seront à l’honneur, une année pour les discours et les grandes déclarations.

L’ENERGIE du COQ

1) L’ami du petit déjeuner 

Chaque matin, le coq annonce le retour de la lumière. Il est là pour nous mettre en mouvement, chasser les indécisions de la nuit. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, comme le coq.

Donc, un bon conseil : cette année, pensez à vous coucher avec les poules. Cela vous permettra d’être d’attaque le lendemain, dès potron minet !  Appréciez le lever du jour, le retour du soleil flamboyant dans le ciel rose du matin : l’organisation de vos journées n’en sera que meilleure.

2) Le planificateur

Misez sur le long terme, si vous pensez pouvoir vous y tenir.

Perché sur son promontoire, bien campé sur ses ergots, le coq voit loin. Fin observateur, il évalue d’emblée les tenants et les aboutissants d’une situation. C’est un planificateur né, qui saura comment s’y prendre pour s’atteler à la tâche. Le travail ne lui fera pas peur, au contraire. Est-ce une raison pour tout lâcher cette année et partir élever veaux, vaches et moutons alors que vous n’avez jamais approché un seul de ces quadrupèdes ? NON. Le coq garde toujours les pattes sur terre ou dans la paille. D’ailleurs il ne vole que très mal, et pratiquement pas. Par conséquent, l’imprévu (donc ce qu’il n’a pu voir) le déstabilise. Flamboyant, certes, mais dans la routine, voire légèrement casanier.

3) Le battant

A partir du moment où ses objectifs sont fixés, le coq n’a de cesse que de les atteindre. Et il y parvient. L’énergie du coq est intarissable. Associée à son sens de l’organisation, elle en devient même implacable. C’est un travailleur acharné, capable, dans l’excès, de sacrifier repos et vie de famille à la réalisation des ses buts. Toute remise en cause sera généralement inenvisageable. Le coq est un obstiné, au caractère opiniâtre. Son rythme, il l’impose.

Un bon conseil : en 2017, profitez de l’énergie du coq pour concrétiser vos projets, mais attention au burn-out … Acceptez également son côté Yin, pour planifier détente et vacances familiales, par exemple. Accordez-vous des pauses.

4) Le « franc parleur »

Si cette qualité est généralement appréciée et témoigne de la grande honnêteté du coq, de sa droiture et de son souci de transparence ; elle peut aussi engendrer blessures et vexations.

En 2017, modérez vos propos, jugulez vos excès de Feu, cela vous évitera les prises de bec intempestives.

2015 : Année de la chèvre

 

Chèvre de Bois

Le 19 février 2015, jour du nouvel an chinois, la Chèvre  succédera au Cheval

Fixé à la seconde nouvelle lune après le solstice d’hiver, le nouvel an chinois célèbre le retour du Printemps. Comprise entre le 21 janvier et le 20 février de notre calendrier, sa date change chaque année.

 Année de la chèvre, mais aussi année de Bois 

Le Bois sera donc l’Elément phare pour 2015 : cet agent annuel est déterminé indépendamment du signe zodiacal. Chaque Elément domine pendant deux années consécutives : 2014 et 2015 sont ainsi respectivement Cheval et Chèvre de Bois. Ce cycle se répète tous les dix ans, puisqu’il y a cinq Eléments.

Comment le connaître ? Il suffit de se reporter au dernier chiffre de l’année en cours. Ainsi, les années se terminant par 4 ou 5, sont des années liées à l’Elément Bois.

Pour rappel :

0 et 1 signent l’Elément Métal

2 et 3 : l’Eau

4 et 5 : Le Bois

6 et 7 : le Feu

8 et 9 : la terre

A chacun de ces Eléments est associée une couleur :

Vert, pour le Bois

Rouge, pour le feu

Orange, pour la Terre

Blanc pour le Métal

Noir, pour l’Eau

Ainsi ne soyez pas étonnés si vous entendez parler de l’Année de la Chèvre de Bois Vert. Rien à voir avec la souris de nos comptines d’enfance.

Chaque Elément nuance ou renforce les caractéristiques du signe. Qu’en est-il du Bois ?

Le Bois est associé au Printemps, au jour naissant. Tout dans la nature s’éveille et s’élève. C’est l’énergie du renouveau et de la créativité. En 2015, c’est le moment d’entreprendre et de croire en votre potentiel, en cela l’élément Bois vous apportera l’énergie de départ.

Yin ou Yang : la dominante annuelle

2015 sera Yin, qu’on se le dise. Fidèles à l’alternance complémentaire Yin-Yang, les signes astrologiques chinois se succèdent au rythme d’une dominante :

  • Yin, pour le Buffle, le Lapin, le Serpent, la Chèvre, le Coq et le Cochon
  • Yang, pour le Rat, le Tigre, le Dragon, le Cheval, le Singe et le Chien

On constate que les années paires sont Yang, et les années impaires sont Yin. Le tout forme un cycle de douze années dans lequel les animaux se succèdent comme suit  : Le Rat, le Bœuf, le tigre, le Chat (ou le Lièvre) , le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien, le Cochon. On raconte à ce sujet que Bouddha avait invité les animaux de la Création à le rejoindre. Seuls douze répondirent à l’appel. En remerciement, ils se virent offrir respectivement – et selon leur ordre d’arrivée- une année qui les célèbrerait.

 Mais encore ? 

Une année chanceuse, sans doute, (Dans le zodiaque chinois, son chiffre est le huitième. Or le chiffre 8 est considéré comme porteur de chance). Et cela tombe bien, puisque la créativité et l’énergie du Bois sont au rendez-vous cette année encore.

Ce sera dans les domaines de la création artistique, de la mode (la chèvre est, dit-on, élégante) et de l’imagination  que cette expression battra son plein.

Révélez donc l’artiste, le créateur qui sommeillent en vous. Suivez votre intuition, la dominante Yin de l’année vous y encourage.

Mais prenez garde à bien peser le pour et le contre avant que de vous lancer tête baissée, à l’instar de cet animal ! La nature Feu de la Chèvre s’enflamme au moindre capri-ce. Vous risqueriez d’entreprendre mille et une activités et de n’en terminer aucune.

Imprévisible, la Chèvre est avant tout le signe de l’inattendu. Si les aventuriers, les curieux de tout poil, ceux qui conçoivent leur vie comme une aventure seront (enfin) dans leur élément, ceux qui ont davantage besoin de repères risquent de se sentir particulièrement bousculés cette année …

Mais qu’ils ne s’inquiètent pas outre mesure : la Chèvre apportera une touche de fantaisie dans leur quotidien, ce qui ne sera peut-être pas pour leur déplaire, si tant est qu’il comprennent qu’avec cet animal, humour, recul et souplesse sont trois maîtres mots à cultiver inlassablement et ce  jusqu’au 07 février 2016, qui marquera le retour du Singe.

L’année du Cheval de Bois

JIA WU, PRISE DE DECISION, ACTION ET CHANGEMENT

La nouvelle année solaire chinoise débute lorsque le temps terrestre est à égale distance du solstice d’hiver et de l’équinoxe de printemps. Le calendrier sur lequel elle est basée se fonde ainsi -pour l’année solaire- sur la révolution de la terre autour du soleil. Quant au jour solaire, il est donné par la rotation de la terre autour du soleil.

C’est ce calendrier, notamment, qui est utilisé en Ba Zi (astrologie chinoise). Sans entrer dans les détails, je préciserai qu’un cycle y dure 60 ans et qu’il faut donc remonter à 1954 pour retrouver la dernière année Cheval de Bois Yang.

Que signifie cette dénomination ? Chaque année chinoise est placée sous le signe de deux constituants fondamentaux : le tronc céleste et le rameau terrestre

En 2014, c’est le Bois Yang, fort et inflexible, qui apparaît en tant que rameau céleste. Ici le mot « céleste » est à prendre dans son sens traditionnel chinois (c’est à dire, temporel) : il montre comment l’énergie change avec le Temps. Chaque rameau est Yang puis Yin, se trouve associé à un élément (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau), ainsi qu’à un animal. Après l’ Eau Yang (Dragon 2012), est venue l’Eau Yin (Serpent 2013). Voici le Bois Yang (Cheval 2014), qui deviendra yin en 2015 (Chèvre)

Quant à la branche terrestre, elle est placée cette année sous le signe du Cheval (Ici chaque animal agit comme symbole du type d’énergie terrestre de l’année en cours). Septième animal du zodiaque chinois, le cheval est un signe d’indépendance, de vitalité et de créativité. Renforçant notre volonté de réussir, il nous pousse constamment à l’action et sait nous y conduire, avec habilité, perspicacité.

Ce sera donc une année très Yang, car si la foudre du Cheval se nourrit de tout végétal, le Bois qui nous est échu en 2014 est particulièrement vigoureux, propre à nourrir intensément la fougue explosive d’un animal qui n’attend qu’une étincelle pour partir au grand galop.

Sans sombrer sur des visions pessimistes liées à cette configuration, réjouissons-nous : après avoir réfléchi, médité en 2013 sous la douceur intellectuelle du Serpent d’Eau, le cheval nous bouscule et nous invite à mettre en chantier les projets que nous avons pu concevoir l’an dernier. Le temps est venu de passer à l’action, de saisir au quotidien cette énergie de renouveau.

Prudence toutefois aux individus trop optimistes ou intransigeants : on n’entreprend que sur des bases solides et avec un minimum de flexibilité. Si la réflexion n’a pas été suffisamment portée en 2013, assurez vos arrières avant que de vous lancer, et, pour citer un autre animal du zodiaque chinois, évitez de courir plusieurs lièvres à la fois …

De même, si le Cheval est l’emblème Yang du Sud écrasé sous le soleil de midi, prudence cette année pour les natifs du Rat, son signe opposé, tout de nuit, d’hiver et de Nord. Sans doute souffriront-ils un peu cette année de l’énergie débordante du Cheval de Bois, qui risque par trop de les bousculer. Le Cheval aime la liberté, déteste la routine.

Du côté de l’énergétique chinoise …

Enfin, Le Cheval est associé à l’Elément Feu, qui gouverne le Cœur, maître du Sang, siège du mental et des émotions. Le Feu est associé à l’été, à la chaleur. Bien équilibré il s’exprime à travers la joie. En excès, par contre, le Shen sort de son gîte  : impatience, irritabilité, hyperactivité …

Prudence donc cet été aux personnes sensibles aux fortes chaleurs, ou dont l’hyper-émotivité est avérée. Fraîcheur et méditation seront de mise.

Quant à l’élément Bois, il gouverne le Méridien Foie, dont la saison maîtresse est le Printemps. En excès, l’énergie Foie monte vite à la tête. La colère s’emballe avant même que nous ne la reconnaissions. Au printemps, surveillez votre Foie, méfiez-vous des excès de tout genre. Pratiquez le do in régulièrement.

Excellente année du cheval à vous tous !

Puisse-t-elle vous porter et vous permettre de concrétiser vos projets, en toute sérénité

 

Février 2013 : Serpent d’ Eau

Année du Serpent

A l’origine de la fête du Nouvel An asiatique, le solstice d’hiver, dont la venue signe l’avènement du Yang, rayonne du retour des beaux jours : un nouveau cycle débute. Voilà pourquoi ce jour est considéré comme favorable.

A partir de la dynastie des Zhou, (1122 av. J.C. – 256 ap. J.C.), il annonça le début de la nouvelle année lunaire. On le célébrait la veille de son arrivée (Chuxi, soit le dernier jour de l’année lunaire précédente) et il constituait l’une des plus importantes fêtes traditionnelles chinoises. Ce qu’il est toujours.

Ainsi nous accueillerons bientôt l’année du Serpent d’Eau, qui déroulera chacun de ses anneaux jusqu’au 30 janvier 2014, avant de laisser place au Cheval de Bois (non, ce n’est pas un gag). Le Serpent ne nous avait pas rendu visite depuis 2001, fidèle à un cycle immuable de 12 ans. Sont donc natifs de ce signe les individus nés en 1917, 1929, 1941, 1953, 1965, 1977 … jusqu’aux enfants nés à partir du 10 février 2013.

Natif du Serpent ? On dit du Serpent qu’il est prudent, tout de sagesse et d’intuition. Très intériorisé, il s’exprime peu, préservant pensées et intimité. Mais il s’agit bien sûr d’une tendance générale et non d’un portrait sous lequel ranger, étiqueter, classer tous les natifs de ce signe ou d’un autre.

Selon la tradition, l’année du Serpent d’Eau est vouée à la culture et à la réflexion, l’introspection. La sagesse du Serpent nous invite à la méditation, la philosophie, la connaissance de soi : un retour vers son être intérieur, après les fastes et la brillance du Dragon. Quelques grammes de Vérité dans la vacuité du monde. C’est le moment de s’inscrire à un cercle de lecture, de débuter une formation, d’en changer, d’explorer de nouveaux horizons, culturels ou spirituels. Ai confiansssss, nous susurre-t-il.

Certes, mais gardons-nous des excès d’étude, des heures de recherches internet : le Serpent, on s’en doute, n’est pas très sportif et ne comptez pas sur lui pour vous sortir des livres, précis et dictionnaires dans lesquels il vous aura plongé. Un peu plan-plan le Serpent d’Eau ? Aux grandes randonnées, il préfère la chaleur du foyer. Eh oui, c’est comme ça : se lover sous les pierres chaudes, l’œil mi-clos.

Tout excès dans ce domaine risque d’affaiblir votre énergie Terre, et je gage que votre méridien Rate-Pancréas goûtera peu une trop longue inactivité physique, particulièrement associée à toute surcharge intellectuelle. Donc, en marge de votre inscription à cette nouvelle médiathèque, pensez aussi à cultiver votre forme : natation, marche nordique, randonnée, cyclisme … N’oubliez pas que selon l’approche orientale, corps et esprit ne sont qu’ Un !