De l’usage des sens en Feng Shui

Sens

Souvent, on me demande : « le Feng Shui, somme toute, n’est-ce qu’une histoire de bon sens ?  »

Ce à quoi je souris : qu’est-ce que le Feng shui, exactement ?

Comment le définir, complètement, hors définition calquée, rodée ? Je me suis souvent posée cette question … Comment amener à faire comprendre l’infinie évidence de cet art, sans le trahir …

Je dirai d’abord qu’avant calculs et mesures, il y a toujours cette première visite, ce premier contact avec le lieu. Bien sûr, il m’ arrive aussi de faire des expertises uniquement sur plan. Cependant je persiste à penser que la relation n’est pas la même (tant il est vrai que l’on peut parler de relation avec un lieu.) Il manque le contact, l’impact du « premier rendez-vous ».

Je parlerai ensuite de ce dialogue qui s’instaure entre le l’habitat et le praticien, au coeur de cette méditation dans laquelle le plonge, par la suite, son étude.

Alors voici que je reviens à cette question initiale :

_ Le Feng Shui est-il une « affaire de bon sens » ?

_ Oui, répondrai-je

_ N’est ce « que cela » ?

_ Non. Qui dit bon sens dit avant tout raison. Bien sûr, celle-ci est incontournable de toute expertise Feng Shui, mais il est une autre définition du mot sens, qui en appelle aux sensations : le Feng Shui se vit et se pratique aussi avec Les Sens : la vue, l’odorat, le toucher, l’ouïe, le goût … sont nos premiers outils pour aborder un lieu. Il n’y a rien de magique là-dedans, ni d’impossible. Sentez, ressentez, raisonnez dans une même pulsation.

Concevoir un jardin Feng Shui

Lieu privilégié de contact avec la Terre, tout jardin est un espace de ressourcement, un lieu de repos pour l’esprit et le corps.

Lavande

Qu’est-ce qu’un jardin Feng Shui ?

Un jardin Feng shui se vit comme prolongement de vous-même et de votre habitat, un espace qui le nourrit et s’en nourrit. Son aménagement, tout en répondant à des questions pratiques, respecte les principes d’harmonie du Feng Shui, à travers une vision globale Jardin-Occupant-Habitat.

Pour cela, il est conçu ou redessiné en accord avec votre propre projet, par le praticien de Feng Shui et un professionnel paysager.

Avantages d’une étude Feng Shui du jardin

_ Permettre à votre habitat de prendre sa place au sein de son environnement

_ Tirer parti de la topographie de votre terrain

_ Savoir où situer les différents espaces et constructions de votre jardin (repos, jeux, potager …)

_ Sélectionner vos végétaux et leur emplacement

_ Déterminer les éléments décoratifs (couleurs, formes, matières, symbolique) et leur emplacement

Février 2013 : Serpent d’ Eau

Année du Serpent

A l’origine de la fête du Nouvel An asiatique, le solstice d’hiver, dont la venue signe l’avènement du Yang, rayonne du retour des beaux jours : un nouveau cycle débute. Voilà pourquoi ce jour est considéré comme favorable.

A partir de la dynastie des Zhou, (1122 av. J.C. – 256 ap. J.C.), il annonça le début de la nouvelle année lunaire. On le célébrait la veille de son arrivée (Chuxi, soit le dernier jour de l’année lunaire précédente) et il constituait l’une des plus importantes fêtes traditionnelles chinoises. Ce qu’il est toujours.

Ainsi nous accueillerons bientôt l’année du Serpent d’Eau, qui déroulera chacun de ses anneaux jusqu’au 30 janvier 2014, avant de laisser place au Cheval de Bois (non, ce n’est pas un gag). Le Serpent ne nous avait pas rendu visite depuis 2001, fidèle à un cycle immuable de 12 ans. Sont donc natifs de ce signe les individus nés en 1917, 1929, 1941, 1953, 1965, 1977 … jusqu’aux enfants nés à partir du 10 février 2013.

Natif du Serpent ? On dit du Serpent qu’il est prudent, tout de sagesse et d’intuition. Très intériorisé, il s’exprime peu, préservant pensées et intimité. Mais il s’agit bien sûr d’une tendance générale et non d’un portrait sous lequel ranger, étiqueter, classer tous les natifs de ce signe ou d’un autre.

Selon la tradition, l’année du Serpent d’Eau est vouée à la culture et à la réflexion, l’introspection. La sagesse du Serpent nous invite à la méditation, la philosophie, la connaissance de soi : un retour vers son être intérieur, après les fastes et la brillance du Dragon. Quelques grammes de Vérité dans la vacuité du monde. C’est le moment de s’inscrire à un cercle de lecture, de débuter une formation, d’en changer, d’explorer de nouveaux horizons, culturels ou spirituels. Ai confiansssss, nous susurre-t-il.

Certes, mais gardons-nous des excès d’étude, des heures de recherches internet : le Serpent, on s’en doute, n’est pas très sportif et ne comptez pas sur lui pour vous sortir des livres, précis et dictionnaires dans lesquels il vous aura plongé. Un peu plan-plan le Serpent d’Eau ? Aux grandes randonnées, il préfère la chaleur du foyer. Eh oui, c’est comme ça : se lover sous les pierres chaudes, l’œil mi-clos.

Tout excès dans ce domaine risque d’affaiblir votre énergie Terre, et je gage que votre méridien Rate-Pancréas goûtera peu une trop longue inactivité physique, particulièrement associée à toute surcharge intellectuelle. Donc, en marge de votre inscription à cette nouvelle médiathèque, pensez aussi à cultiver votre forme : natation, marche nordique, randonnée, cyclisme … N’oubliez pas que selon l’approche orientale, corps et esprit ne sont qu’ Un !

 

Fêter le retour du Soleil

Cornaline

Février invite notre corps à célébrer le retour de la lumière, qu’elle soit, selon les régions, généreuse ou timide

Comment ? A moins que vous n’ayez pris la ferme résolution de manger des crêpes tout le mois … peut-être est-il grand temps de  :

_ Libérer notre esprit de ses pensées négatives. Lever la tête vers le soleil, profiter de ses premiers rayons, « dérouiller » son corps, retravailler son souffle à travers la marche. 

_ « Nettoyer  » sa maison : levez les yeux … et dites-moi :  il n’y a pas que dans notre esprit que s’accumulent les toiles d’araignée, non ? Nettoyer, trier, ranger, oui bien sûr, je vous en ai déjà parlé. Mais est-ce là tout ? Que dire de cette pièce, dans laquelle vous ne vous sentez plus vraiment à l’aise, où vous aimiez tant vous ressourcer, alors qu’aujourd’hui vous y bâillez au bout d’un quart d’heure ? « Nettoyer » sa maison, c’est donc aussi lui offrir un peu plus de « lumière » C’est à dire, considérer les possibilités de la rendre plus ressourçante, de s’y sentir mieux, tout simplement.

 

Grand Blanc ou l’art du Rangement

Dédicace spéciale à Annie …

Grand Blanc, par La Porte Lune

Je ne sais pas pour vous, mais depuis quelques jours ma boîte aux lettres commence à regorger de publicités pour le Blanc …

Rideaux, nappes, draps, serviettes … Tout nous invite à en changer, à ranger, trier … comme si le mois du Blanc, c’était cette période pendant laquelle il est bon de renouveler notre linge de maison, juste avant que le printemps ne signe le renouveau de la Terre.

Au delà du léger agacement que peut susciter cette uniformisation publicitaire, on ne peut que louer cette invitation à retourner à l’essentiel.

Sorte d’ intersaison, préparant et annonçant chaque grand changement climatique. Période de recentrage : retrouver son équilibre, sa stabilité.

Comment, me direz-vous ? Parce que le mois du Blanc nous conduit à ouvrir nos armoires et tiroirs, à jauger couettes et draps, gants, serviettes et draps de bains : ces matières qui habillent nos nuits, portent nos songes, nettoient nos corps : retourner à l’essentiel.

Et, parce que Blanc rime avec rangement, c’est aussi le grand mois Feng shui où l’espace est revisité, non plus sous l’angle de la décoration ou de l’harmonisation, mais de la manière la plus pratico-pratique : que faire de l’énorme édredon de Tante Clara, dont personne ne veut et qui prend tant de place ? Car « ranger » rime avec « trier », à s’alléger – enfin ! – de tout ce que nous n’aimons pas ou conservons par obligation morale : étapes essentielles avant tout « relooking » vrai et stable.

Faire le tri chez soi, alléger l’espace, laisser circuler … pour se sentir mieux en soi

Après le rush de Noël, l’orgie des fêtes, janvier nous invite à nous alléger du superflu avant le grand nettoyage de Printemps !

Triez

Rangez

Donnez ce qui vous encombre, ou revendez-le

Ouvrez vos fenêtres : faites respirer votre maison

Re-distribuez l’espace : c’est le moment d’optimiser vos angles perdus. Pensez placards ou étagères.

Dépoussiérez votre tapis de yoga

Pensez au Shiatsu pour aider votre organisme à se débarraser des toxines emmagasinées lors des repas de fêtes

Préparez votre maison et votre corps à accueillir l’énergie du Printemps et son Renouveau : Rendez-les prêts à porter tous vos projets

Excellente année 2013 à tous

Création du site

Yi King

Dans les jardins traditionnels chinois, La PORTE LUNE, ou Yueliang-Men, est une ouverture circulaire aménagée dans un mur. Son rôle est de marquer visiblement, concrètement, la séparation entre deux espaces bien distincts, de sorte que ceux-ci puissent  se laisser découvrir au gré d’un cheminement offrant sans cesse au regard de nouveaux tableaux.

Le jardin se vit alors comme un chef d’œuvre qui se découvre progressivement.

Ainsi en est-il symboliquement de la maison, dont chaque mur, chaque porte délimitent et ouvrent des espaces bien précis.

La Porte Lune a vocation de formations et conseils en aménagement de l’habitat et agencement du jardin.

Cette activité concerne les particuliers (appartements, lofts, maisons …) ainsi que les entreprises soucieuses du Bien-Etre et de la productivité de leurs employés, de l’accueil de leur clientèle : agences, boutiques, commerces, instituts, spas …

Conformément aux enseignements du Feng Shui, les interventions de La Porte Lune reposent sur la recherche de l’équilibre entre un espace et ses occupants, dans le respect de l’environnement et sur une période donnée.