Méditation Automne

L’automne s’est installé chez nous depuis quelques jours … Le 23 Septembre, me direz-vous, sa lumière blanche nous a surpris au détour d’un chemin brumeux. En effet, c’est ce que dit notre calendrier. En Chine, pourtant, les dates de solstice et d’équinoxe correspondent au milieu de la saison, et non à son début. Ainsi, selon l’énergétique chinoise, la saison automne nous a rejoints depuis un peu plus longtemps, soit le 8 août, et  prendra fin le 8 novembre, après 18 jours d’inter-saison.

En témoignent déjà les premiers « petits rhumes de rentrée » et une certaine tendance, parfois, à la morosité. Certes, les jours commencent à décroître sérieusement, la fatigue de la reprise se fait sentir. Autant de raisons (si ce n’est déjà fait) pour bien accueillir l’automne, vivre sereinement cette période de transition, par laquelle nous passons du feu de l’Eté à la glace de l’Hiver.

Que nous dit le Su Wen ?
« Au printemps et en été, le Sage nourrit son Yang, en automne et en hiver, son Yin »

L’automne sera le moment d’entrer progressivement dans la profondeur du Yin, par une attitude de rassemblement  : à l’image de l’arbre dont la sève descend, nous commencerons à intérioriser nos forces avant l’âpreté de l’hiver.

C’est le moment des récoltes et de l’engrangement. Cela ne veut pas dire du stockage irraisonné. On trie, on garde l’essentiel, on s’allège de l’inutile. On fait de la place pour les dernières conserves maison, les céréales, les noix, les confitures …

Par cet exercice, on permet à notre énergie d’affronter en toute quiétude l hiver et son absolue période de repos.

Equilibre

Qu’en est-il en Feng Shui ?

Après les courses de rentrée, faites le tout de votre intérieur, posez-vous dans chaque pièce. Prenez le temps d’observer.

Vous continuerez en triant vos affaires d’été, rangeant les unes afin de les retrouver au retour du soleil, donnant les autres. Ainsi vous allègerez l’espace et préparerez l’été prochain

Vous penserez ensuite à ranger le désordre des chambres et plus particulièrement du bureau de vos enfants. Chambres et bureaux sont des lieux Yin. Inutile donc de les surcharger alors que la luminosité décroît. Au contraire, l’énergie Métal de l’Automne aime le rangement.

C’est le moment d’inviter la couleur Terre (la Terre nourrit Métal) des citrouilles et autres potirons, le jaune orangé des chrysanthèmes, qui renforceront l’énergie de l’automne. Placez-les dans vos secteurs Ouest et Nord Ouest.

Dans vos plats, invitez la cannelle et le clou de girofle

C’est le moment de rassembler vos souffles dans la méditation.

Qu’est ce qu’une méditation automne ?

Préparation :

Elle fera appel à l’odorat, sens phare de l’automne. Quoi de mieux qu’une balade en forêt. Sentez le parfum des feuilles mortes, l’odeur d’humus des sous -bois. Regardez les feuilles tomber. Suivez la trajectoire courbe de leur descente, ressentez le vent les porter. Chaque tremblement de feuille résonne jusqu’à vous. Chassez toute pensée de votre esprit. Ne faites qu’un avec le lieu où vous êtes. Ecoutez la chanson de la forêt : du chant des oiseau  au vent dans les arbres

La posture de l’automne est une posture allongée.

Phase 1

Etendez-vous sous un arbre (prenez soin de bien isoler votre dos de la fraicheur du sol).

Ecartez légèrement bras et jambes, paumes ouvertes vers le ciel. Jambes détendues. Corps dans l’axe.

Commencez par vous détendre. Sentez vos points de contact avec le sol. Sentez la chaleur du soleil au-dessus de vous. Sentez la stabilité de la Terre sous votre corps.

Sur une inspir, étirez doucement vos bras à l’arrière de votre tête. Expirez en ramenant lentement vos bras. Recommencez en conservant vos bras à l’arrière sur 3 respirations complètes. Sentez vos points d’appui. Il se peut que vos omoplates ne touchent pas le sol complètement. Ne forcez pas. Envoyez l’énergie de chaque inspir là où « ça coince ». a la fin, ramenez vos bras près du corps sur l’expir.

Par cet exercice vous stimulez vos méridiens Métal (Poumon et Gros Intestin), dont le trajet passe par les bras.

Phase 2

Fermez les yeux

Ramenez vos bras près du corps, légèrement écartés, paumes ouvertes vers le ciel. Imaginez qu’à chaque inspir les pores de votre peau ouvrent et absorbent l’énergie vitale, du cuir chevelu jusqu’aux orteils.

Marquez un temps, puis expirez. Sur chaque expire, elles s’allègent de toute tristesse, fatigue ou toxines. Vous vous régénérez.

Revenez lentement à la réalité extérieure. Etirez-vous. Prenez le temps d’apprécier les changements opérés, votre mieux-être.

La peau appartient à l’énergie Métal des Poumons. Par elle dépend également la qualité de nos échanges intérieur-extérieur. Notre relation au monde et à nous-même.

Source : Les Cinq Saisons de l’Energie, Isabelle Laading, Désiris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *